Sarkozy, c'est fini

Publié le

Sarkozy : une si désastreuse image de la France

Note du 14 février 2008

Triste St Valentin pour le Président : le constat est unanime dans la presse étrangère, à l'unisson de son homologue française. Nicolas Sarkozy est en position difficile.

Mais au-delà de l'aspect purement politique, après 9 mois au pouvoir et à la veille d'élections qui auront valeur de test de popularité, c'est l'image du président qui est pointée du doigt.

Le très sérieux Financial Times titre sur l'aspect bling-bling de Nicolas Sarkozy et n'hésite pas à parler de traits de caractère ternissant l'image de la fonction présidentielle.
Pour le quotidien britannique, les efforts que Nicolas Sarkozy "pourrait faire pour tenter de corriger le tir risquent simplement de le pousser à plus de populisme".

L'International Herald Tribune se concentre sur la femme du président français et son interview dans L'Express. Carla Bruni chercherait à gommer son image de croqueuse d'hommes.

Pour El Pais, Nicolas Sarkozy est malade. Son ego souffrirait d'une "hypertrophie probablement irréversible". Le journal entrevoit un isolement du président "qui ne peut le mener qu'à la colère ou à la mélancolie". Paradoxe, son impopularité viendrait de son comportement personnel et non de ses réformes...

Sous le titre, en français "Sarkozy, c'est fini"  El Pais écrit :

http://www.elpais.com/articulo/internacional/Sarkozy/c/est/fini/elpepiint/20080214elpepiint_12/Tes

Los franceses tienen un problema. Creían que tenían un superpresidente, un hipergobernante, que les sacaría de la depresión y de la decadencia, y ahora se dan cuenta de que tienen un presidente como han tenido muchos otros, enfermo, limitado en sus funciones .............  el ego, que sufre de una hipertrofia probablemente irreversible. Siendo una persona tan joven y activa, ... la dolencia es seria y de tratamiento difícil.

les Français ont un problème. Ils croyaient avoir un super-président, un hypergouvernement, qui les sortiraient de la dépression et de la décadence, et maintenant ils se rendent compte qu'ils ont un président, comme il en existe d'autres : enfermé, limité. ....... dont "l'ego" est atteint d'une hypertrophie probablement irréversible. Sur une pesonne aussi jeune et active, ... la maladie est sérieuse et de traitement difficile.

Sarkozy se dirige hacia un altivo aislamiento personal que sólo puede conducir a la ira o a la melancolía. Incluso su impopularidad es extravagante: no se debe a su inaplicado programa reformista, sino a su comportamiento personal.

Sarkozy se dirige vers un isolement personnel qui peut le conduire à la colère ou à la mélancolie (= dépression).
Paradoxe, son impopularité viendrait de son comportement personnel et non de ses réformes.

Houla la ! C'est pas sympa, ça !


Merci Sixtine

A l'occasion de la St Valentin , le loueur de voiture, sixt,  utilise l'image (brouillée) de Sarko pour faire sa publicité 
http://www.sixt.fr/


Ce qui pose pas mal de problèmes concernant la récupération du politique par les entreprises commerciales et leur "startégie" publicitaire

http://tv.repubblica.it/home_page.php?playmode=player&cont_id=17221&showtab=Copertina

Ah, sixtine ! Vous arriverez bien à deviner l'italien, el presidente qui rêve de conquistare una bellissima modella (evidente l'allusione a Carla Bruni).

Chirac reviens, tu es pardonné !

D'autres avis de la presse internationale :

http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=82502


Commenter cet article