La police de Sarkozy saisit tracts et banderoles

Publié le

Quand la police saisit tracts et journaux pour une visite de Nicolas Sarkozy



POLITIQUE - La scène se déroule dans le centre-ville de Vienne (Isère), mardi 13 mai en fin de matinée, une heure et demie avant l’arrivée de Nicolas Sarkozy. Le chef de l’Etat visite une usine à ce moment-là, et il est attendu ensuite dans la salle des fêtes de Vienne, pour participer à une table ronde sur "la modernisation de l’économie française".

 Des militants veulent manifester aux abords. Certains du PS, d’autres du PCF, d’autres encore de la la LCR. Ils sont environ 150 à 200, selon un journaliste présent. Mais il y a également énormément de policiers en civil, sur la place et dans toutes les rues avoisinantes. Normal pour une visite présidentielle.

Sauf que le journaliste présent constate que les policiers sont en train de contrôler et fouiller les militants, et surtout de saisir tous leurs tracts, leurs autocollants, et même leurs journaux. Celui-ci a Rouge dans son sac ? Saisi. Celui-là l’Huma à la main ? Saisi également.

Quelques jeunes gens de la LCR refusent de remettre leurs tracts, ils sont alors menottés et embarqués. Sous l’objectif d’un photographe...

 http://libelyon.blogs.liberation.fr/info/2008/05/quand-la-police.html

Le 16 mai à Melun aussi Et c'est Le Monde ui en parle http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/05/17/no-logo-a-la-mode-sarkozy_1046257_3224.html#ens_id=1046355


Chaque lundi, lisez les derniers articles de LA MEE

Commenter cet article