Nucléaire : on nous prend pour des c...

Publié le

Nucléaire on nous prend pour des c....


De l'uranium s'est déversé dans l'environnement du site nucléaire du Tricastin (Vaucluse), dans la nuit du 7 au 8 juillet 2008..

Les préfets du Vaucluse et de la Drôme ont, après consultation de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), interdit, jusqu'à nouvel ordre, la consommation d'eau potable issue de captages privés sur trois communes, mais aussi la baignade et la pêche dans les cours et plans d'eau avoisinants. L'irrigation agricole est stoppée. Les effluents radioactifs se sont en effet infiltrés pour partie dans le sol à l'intérieur même de l'établissement. Mais une quantité mal évaluée a rejoint par le réseau des eaux pluviales des rivières de la Gaffière, puis du Lauzon qui se déverse dans le Rhône. La société Socatri, qui a immédiatement effectué des mesures, "a constaté un dépassement de la valeur préconisée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour les eaux destinées à la consommation humaine d'un facteur 1000 pendant une courte période correspondant aux passage du pic de pollution", indique l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN).

Chargé de l'expertise en cas d'accident, cet organisme estime cependant que les "conséquences radiologiques pour les populations devraient être négligeables". "Dans la mesure où les gens ne consomment pas l'eau de la nappe phréatique, les risques de contamination sont inexistants", estime Thierry Charles, directeur de la sûreté des usines à l'IRSN.

C'est vrai ça, les gens n'ont qu'à boire de l'eau de vie et se laver à l'eau de Cologne !

L'uranium s'est noyé !

Lire ici : http://www.lemonde.fr/sciences-et-environnement/article/2008/07/14/de-l-uranium-suspect-decele-dans-la-nappe-phreatique-au-tricastin_1073149_3244.html#xtor=EPR-32280123&ens_id=628859

Commenter cet article