Non à l'Europe Bunker

Publié le

Le "NON à l'Europe bunker" vivement réprimé par d'importantes forces policières.

A l'initiative de la L.D.H., du MRAP, d'ATTAC, du COVIAM, de RESF, a été organisée lundi 7 juillet dans un hôtel de  Cannes, une conférence de presse contre la politique d'immigration et droit d'asile de l'Union Européenne.

Dans le même temps une chaîne humaine composait, à la frontière de la zone interdite aux manifestations, la phrase "Non à l'Europe bunker" ; et une banderole portant la même phrase était déployée le long d'un bus à impériale sur le parcours de la Croisette, aux abords du Palais des Festivals où étaient réunis les ministres européens qui envisagent de fermer plus encore aux êtres humains les barrières de l'Europe. 

Les manifestants, 23 hommes et femmes de tous âges et de toutes sensibilités citoyennes, ont été brutalement arrêtés et placés en détention. Deux journalistes de la télévision allemande Deutsche Welle, qui tentaient de filmer la manifestation, ont eux aussi été retenus, malgré leur accréditation officielle pour ce sommet européen.

L'Europe en construction ne semble pas plus tolérer les mouvements de population que l'expression des idées qui la contredisent, alors que les marchandises et l'argent, eux, circulent librement. L'Europe des peuples libres s'éloigne à grands pas ! Nous appelons les citoyens à refuser cette Europe-là et à participer à la construction d'une Europe ouverte, fraternelle, respectueuse des droits de l'homme

Commenter cet article