OGM : ne pas nous taire

Publié le par journal La Mée

GREENPEACE CENSUREE !
LES OGM S'ATTAQUENT À LA LIBERTE D'INFORMER !


« La directive européenne 2001/18 relative aux OGM impose aux États membres la publication de registres destinés à rendre publics les emplacements de cultures d’OGM.

Or, la France n’a toujours pas transposé cette directive et prive ainsi les citoyens de tout moyen d’information légale sur cette dissémination de plantes transgéniques dans l’environnement.

Cette année, plusieurs milliers d’hectares de maïs OGM commerciaux seraient cultivés sur notre territoire, sous couvert d’une confidentialité voulue par le gouvernement.

C’est pourquoi la commission OGM d’Attac a incité les comités locaux à rechercher les parcelles transgéniques à l’aide de tests prévus à cet effet, et, pour ce faire, à se mettre en relation avec les groupes locaux de Greenpeace.

Greenpeace France avait décidé de publier sur son site une carte mentionnant les emplacements des parcelles d’OGM ainsi identifiées.

 Assignée en référé au tribunal de grande instance de Paris par deux agriculteurs dont les champs étaient mentionnés sur la carte, Greenpeace s’est vue condamnée le 27 juillet à retirer de son site les informations concernant leurs parcelles.

En signe de soutien, et pour faire reconnaître le droit à l’information des citoyens sur ces questions essentielles, Attac décide de publier cette carte sur son site Internet. Elle est disponible à l’adresse suivante : http://www.france.attac.org/carte/carte_OGM.php

Attac rappelle que toute coexistence entre cultures OGM et non-OGM est illusoire et que seul un moratoire visant à maintenir les OGM en milieu strictement confiné serait acceptable en l’état actuel des débats. »

Attac France, le 25 septembre 2006 ---
Liste d'information d'Attac France 01.41.58.17.40
http://france.attac.org
66-72, rue Marceau 93100 Montreuil

Publié dans la-mee.contestataire

Commenter cet article